Stopper les douleurs chroniques

 

Les douleurs chroniques dans le corps, se situent souvent au niveau des articulations, épaules, genoux cheville, poignet ou bien les maux de dos…

 

La douleur peut avoir des pointes aiguës ou être présente en continue…. L’état de stress et la douleur chronique sont souvent fortement liés. Une douleur présente et entretenue sur la longueur provoque une élévation de l’état de stress. Donner un moment de répit et briser le cycle négatif de l’inflammation chronique pour permettre la restauration d’un cycle positif et sain est l’objectif premier d’une séance d’hypnose. 

Comme une alarme, la douleur est un signal permettant de capter notre attention afin de nous permettre de prendre les meilleures dispositions. A partir du moment où le signal a été entendu, la nécessité, qu’il dure n’est plus.

Afin d’éviter les moyens médicaux ou chimiques, hypnose et l’autohypnose permettent de « couper » ce signal nerveux envoyé au cerveau et ainsi apporter un confort rapidement et sur la longueur. C’est ce que je constate dans les séances de thérapies brèves que je pratique dans mon cabinet d’hypnose et de thérapie brève à Delémont au Jura Suisse. 

Cette efficacité est telle que de plus en plus d’hôpitaux et cliniques utilisent l’hypnose comme moyen d’anesthésie pour des opérations chirurgicales mêmes lourdes.

Les séances d’hypnose enregistrées sont un excellent moyen d’entrainer son cerveau et son inconscient à installer un état de calme et de détente, en particulier au moment des pics de douleur.

 

Le Quotidien Jurassien met la lumière sur la douleur chronique !

Dans son numéro du 27 mai dernier le Quotidien Jurassien ou QJ pour les intimes et en collaboration avec le journal le temps, revient sur un malaise de société peu évoqué habituellement dans la presse.

Les douleurs chroniques sont un véritable phénomène de société, le journal relate qu’une personne sur 5 souffre à des intensités diverses régulièrement. Elle frappe autant les hommes que les femmes.

Les douleurs chroniques sont un véritable poison qui enveniment la vie de la personne et cause de nombreux dégâts collatéraux : insomnie ou trouble du sommeil, anxiété, dépression, troubles sexuels, fatigabilité qui rendent le quotidien difficile.

 

La souffrance du patient est difficile à appréhender. La douleur est en effet très personnelle et la tolérence à la douleur varie de manière importante selon les personnes.

Cette aspect de la médecine et de la relation de confiance entre le patient et le thérapeute est essentiel pour augmenter l’efficacité du traitement et favoriser la guérison.
Le sociologue David Breton enonce le lien de confiance qui doit unir le patient avec son praticien.

La douleur s’exprime dans le corps et la laisser s’évacuer dans la parole et dans une écoute active des ressentis de la personne est une première et indispensable étape de plus en plus prise en compte par le corps médical. Le bien-être du patient, l’accueil de sa souffrance et la prise en compte de sa douleur est un enjeux majeur pour les établissements hospitaliers dans les décennies à venir. C’est ce que je constate dans les séances de thérapies brèves que je pratique dans mon cabinet d’hypnose et de thérapie brève à Delémont au Jura Suisse. 

 

« Tout se qui ne s’exprime pas s’imprime », laisser les émotions se libérer et donner ainsi libre accès au mal pour s’évacuer.

Les séances d’hypnose et d’autohypnose sont des techniques libératrices capables parfois en quelques séance de « reprogagrmmer » le circuit de la douleur.

La capacité extraordinaire de inconscient dans un état de conscience modifié, de trouver la solution pour dérouter l’information de la douleur en mettant à jour les ressources qui guérissent les maux physiques souvent reliés à émotionnel.

La gestion de la douleur sous état hypnotique est de plus en plus utilisé dans les hôpitaux lors d’opération parfois lourdes en remplacement d’anesthésie, constitue une preuve incontestable de l’efficacité de l’hypnose thérapeutique pour soigner les douleurs et les maux.

 

La radio télévision Suisse Romande met à l’honneur l’hypnose éricksonienne avec un reportage exceptionnel concernant la technique thérapeutique dans le milieu hospitalier.

En effet le HUG et de nombreux hôpitaux dans les cantons Suisse, ont adopté l’hypnose éricksonienne pour donner à leurs patients un meilleur confort de vie à l’hôpital et un moyen efficace pour la gestion de la douleur comme dans le cas de douleurs chroniques.

C’est au travers de la voix du Docteur  Claire Anne Siegrist, Pédiatre cheffe des hôpitaux de Genève de renommée mondiale,  qui a pu bénéficier de soins avec l’hypnose  lorsqu’elle a contracté une maladie grave il y a quelques années, que les hôpitaux de Genève ont décidé de mettre en place un programme de prise en charge des patients avec l’hypnose en 2018.

Convaincu par le procédé, et surtout par les bénéfices de l’hypnose, elle décide de portée la méthode thérapeutique douce auprès des plus grandes instances et de la direction de l’hôpital de Genève.

Les personnels médicaux qui ont pu participer au programme et surtout bénéficier de l’enseignement de l’hypnose, ont pu eux aussi constater le mieux être et les progrès que les patients ont pu vivre lors des séances d’hypnose.

Les bienfaits de la gestion de la douleur et l’anesthésie sous hypnose et donc particulièrement mis en avant dans ce reportage.

Adriana Wolff et l’équipe médicale des soins anesthésiques ont ainsi intégré dans leurs pratiques l’hypnose et ainsi donner une nouvelle approche et de nouveaux protocoles dans le domaine de l’anesthésie et de la prise en charge de la douleur ou du stress.

La réussite du programme est incontestable,  et la direction de l’hôpital est entièrement conquise par l’hypnose notamment pour son effet calmant et relaxant qu’elle permet chez le patient hospitalisé.

Le fait que l’hypnose ne présente aucune sorte de posologie médicamenteuse est un avantage majeur dans le traitement médical de la personne.

Le reportage annonce que d’autres hôpitaux en Suisse sont également en réflexion avancée pour utiliser l’hypnose comme faisant partie intégrante des soins et de la prise en charge médicale du patient.

Pour revoir l’émission Mise Au Point dédiée à l’hypnose dans les hôpitaux.

Articles récents

L’Hypnose Ericksonienne

Qu’est ce que l’hypnose?   Vous avez déjà certainement entendu parler de l’hypnose ou de l’auto-hypnose. Cette technique utilisée

L'actu sur Facebook

Partager cette article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Liens utiles

logo_atma_honr

Découvrez une séance d'hypnose en 360° offerte