Les constellations familiales

Que sont les Constellations Familiales ?

Les constellations familiales ont été inventées par Berthe Helinger, un thérapeute allemand né en 1925 qui a développé dans les années 80 un système thérapeutique pour apaiser les tensions et les différents familiaux en Allemagne, suite à la Seconde Guerre mondiale.

Les constellations familiales peuvent se pratiquer en groupe avec des représentants ou bien en cabinet avec des figurines. C’est ce que je constate dans les séances de thérapies
brèves que je pratique dans mon cabinet d’hypnose et de thérapie brève à
Delémont au Jura Suisse. 

Les constellations familiales permettent dans un premier temps pour la personne réalisant la constellation, de se détacher de la situation problématique en effet prendre de la hauteur vis-à-vis d’une blessure qui est une première source d’apaisement des souffrances vécues.

Le second bénéfice des constellations familiales est la guérison au travers du mouvement qu’il soit verbal ou physique dans un système familiale souvent bloqué.

L’objectif premier est de découvrir les loyautés c’est-à-dire les fidélités inconscientes qui nous unissent aux autres membres de la famille.

Ce sont ces liens qui nous paralysent et nous empêche d’aller de l’avant.

 

Quel est l’ cette appellation des constellations familiales ???

Chaque forme de vie dans l’univers a une place unique. Lorsqu’une étoile n’est plus à sa juste place, tout le système est impacté.

Le but des constellations familiales est donc de faire le lien entre les difficultés actuelles et l’histoire familiale de la personne en thérapie pour retrouver de l’autonomie.

Le principe fondateur de cette thérapie et que s’il arrive quelque chose à un membre de la 

famille, toute la famille est impactée et cela de manière consciente ou inconsciente.

 

 

 

Quels sont les principes qui régissent les systèmes humains qui se découvrent au travers des constellations familiales ? 

 

1 / Le principe d’appartenance 

Tous les membres d’une famille ont le même droit d’appartenance au système c’est un droit que nul ne peut contester. Il n’y a pas de degré d’appartenance supérieur ou inférieur.

Le simple fait de notre naissance (on devrait dire notre conception) nous donne une place dans la famille.

Même notre mort ne peut cette appartenance en question.

 

2/ Le principe de l’ordre ou la hiérarchie

C’est une idée assez familière qui semble couler de source, cependant ce principe qui régit les constellations familiales est transgressé consciemment ou inconsciemment.

L’ordre systémique respecte l’ordre chronologique. Ainsi les parents viennent avant les enfants. Le première enfant vient avant le second, et ainsi de suite.

Un premier conjoint gare de sa place de premier conjoint même si il n’est plus le conjoint actuel.

Les grands assume les responsabilités qui leur reviennent, sans que des enfants c’est-à-dire que les anciens ont des droits et des devoirs vis-à-vis des plus jeunes et non l’inverse. Cela équivaut à une parentalisation de l’enfant et peut-être très dommageable psychologiquement.

 

3/ Le principe d’équilibre

L’équilibre entre prendre et donner les relations humaines s’équilibre selon un échange équitable entre le donner et le prendre (ou recevoir). La pérennité d’une relation est conditionnée par l’égalité de cet échange dans le bien comme dans le mal.

 

4/ Le principe de responsabilité

Chaque membre de la famille doit porter son propre destin.

Quelle que soit la gravité est le poids chacun dans les expériences de vie, chaque personne doit assumer entièrement tous les coups du sort et toutes les émotions que cela implique.

Chacun est personnellement responsable de ses actes et de ses conséquences. 

Ce principe n’est applicable aux enfants que au fur est à mesure de leur entrée dans l’âge adulte.

C’est 4 principes sont « les lois du système familial » et elles jouent de manière fortement de manière consciente ou inconsciente sur tous les systèmes familiaux.

Nul ni personne ne peut y déroger ni s’y soustraire, lors d’une thérapie par les constellations familiales, il appartient de remettre en ordre les déséquilibres que l’on a pu identifier dans le système familial de la personne réalisant la thérapie. C’est ce que je constate dans les séances de thérapies
brèves que je pratique dans mon cabinet d’hypnose et de thérapie brève à
Delémont au Jura Suisse. 

 

Problèmes traités :

  •  Améliorer de la confiance en soi
  •  Réduire du stress et les angoisses 
  •  Traiter d’un traumatisme
  •  Traiter un burn out
  •  Faire un deuil
  •  Sortir d’une dépression
  •  Mieux vivre une relation difficile ou conflictuelle en famille ou en couple
  •  et bien d’autres domaines d’intervention encore….
icon17

étape 1

Tout d’abord, au départ de la séance individuelle, au travers de votre récit et de vos attentes, vous fixez votre ou vos objectifs à atteindre. Ils sont bien sûr personnels et peuvent être modestes au départ, car ce qui compte c’est bien la mise en mouvement vers le changement, dans la systèmique familiale souvent bloquées. 

Que se passe-t-il ?

icon19

étape 2

La mise en place des figurines représentant les membres de la famille dans le cadre d’une séance individuelle, permet de voir les élémets bloquants, ainsi que de mettre à jour les loyautés inconscientes. Cette étape est une véritable révélation pour beaucoup de personne qui voient ainsi le tableau familial se déssiner devant eux.  

Que se passe-t-il ?

icon18

étape 3

Par des mises en situation, des visualisations, par l’imaginaire de votre inconscient, des nouvelles perceptions peuvent se mettre en place et remettre du mouvement dans une situation bloquée.

Que se passe-t-il ?

Articles récents

L’Hypnose Ericksonienne

Qu’est ce que l’hypnose?   Vous avez déjà certainement entendu parler de l’hypnose ou de l’auto-hypnose. Cette technique utilisée

L'actu sur Facebook

Partager cette article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Liens utiles

logo_atma_honr

Découvrez une séance d'hypnose en 360° offerte