Le covid 19 entraine des peurs très fortes dans la population, comment faire pour apaiser les peurs ?


 

J’ai peur de perdre tout mon argent investi à la Bourse, peur de tomber
malade ou peur de perdre un être cher.

 

Mais comment gérer ma peur dans cette épreuve ?

 

 

La peur vitale, la peur profonde de tomber malade de perdre le contrôle
de ma vie, ma peur de perdre quelque chose : beaucoup de gens l’expérimentes
actuellement.

 

 

 

Non seulement la peur du virus aussi la peur des répercussions de ce
qu’il se passe. 

 

 

 

Tous les commerces ferment et tout le reste ferme aussi, il se passe
quelque chose d’assez étrange !

 

 

C’est comme une fermeture forcée de la vie…

 

 

Ce qui constitue le monde de l’entreprise et ce n’est pas juste le monde
de l’entreprise qui ferme mais également l’activité en général qui s’arrête. 

 

 

 

La plupart des avions ne volent plus, les gens ne circule plus dans les
rues !

 

 

 

 

Avant que cela n’arrive, le monde était dans une irrationalité, une
frénésie, tout allait vite, tout a été consommé par le mental en permanence
(image, excitation, stimulation…)  et
soudainement c’est comme si quelqu’un avait décidé de tout arrêter, en quelques
temps c’est l’immobilité forcée !

 

 

 

D’un seul coup des millions d’êtres humains expérimentent cela !

 

 

 

Cela ne veut pas dire qu’ils vont automatiquement expérimenter
l’immobilité intérieure mais pour beaucoup ça leur donne une opportunité de s’éveiller
à une autre dimension intérieure.

 

 

Seulement s’ils peuvent aller au-delà de la peur. 

 

 

 

Mais comment dépasser le mental et notre pensée rationnelle.

 

 

Cela requiert un peu de conscience ce que je veux dire c’est d’avoir
conscience de ce qui se passe dans votre mental.

 

 

 

Au lieu de vous identifier totalement à ce qui se passe dans votre
mental, vivez l’instant présent tel qui se présente.

 

 

La pensée en conscience peut reconnaître quelles pensées sont dans votre
mental et vous réalisez que vous avez des pensées inutiles et stressantes.

 

 

 

Il y a une prise de conscience de ce qui se passe dans votre mental que
vous vous n’êtes pas vos pensées.

 

 

Cet  auto sabotage se produit et
voici tous les problèmes qui viennent au galop.

 

 

En ce moment les 3 la peurs sont très présentes :

 

1/ La peur de perdre mon argent ou toutes mes économies mes
investissements

 

 

2/ de la peur de tomber malade

 

 

3/ la peur qu’il arrive quelque chose de mal à un être cher 

 

 

 Il y a d’autres la peur pour
soi-même et pour les autres, mais les choses ne sont pas en train de se
produire là tout de suite.  –

 

 

Mais mon mental me dit qu’elle pourrait arriver et donc je ferais mieux
d’y penser maintenant au cas où ça se produirait. 

 

 

 

Mais si ça se produisait vraiment vous pourriez faire face à ce qui
arrive avec le pouvoir de votre conscience et de votre présence.

 

 

 

Vous feriez face à la maladie, à la perte d’argent et même faire face à
la souffrance dû à la perte d’un être cher avec le pouvoir de votre présence. 

 

 

Vous pouvez surmonter cela dans la réalité mais pour le moment vous ne
pouvez pas faire face à ses problèmes car il n’existe que dans votre
imagination ils ne se sont pas encore produits.

 

 

Il n’y a rien que vous ne puissiez faire contre ça, car ces penser sont
totalement illusoire et vous font souffrir.

 

 

 

Ce que vous vous infligez à vous-même  à ce moment là car votre mental prend le
dessus.

 

 

Vous avez l’impression que vous décidez de vos pensées, mais elles ne
sont pas volontaires les gens disent « je pense ceci » en fait vous
ne pensez pas car « la pensée s’impose à vous » 

 

 

 

« Vous n’êtes pas conscient de vos pensées vous êtes à la merci de
vos pensées, vous êtes à la merci du champ d’énergie ».

 

 

 

Certains diront que c’est quelque chose qui ne peut pas être stopper :FAUX 

 

 

Vous pouvez reprendre le contrôle ! 

 

 

 

Le fait de souffrir avec toutes ces pensées consiste à réaliser que ce
n’est pas vraiment moi qui le fait c’est juste la forme pensée égoïste qui continuellement
est dans mon mental. 

 

 

 

C’est ce qui me rend malheureux, il a aucun but utile à penser comme
cela, et je ne me rends pas service, ni à moi, ni aux autres en pensant à tout
le temps comme cela.

 

 

Vous n’avez plus de libre arbitre lorsque vous êtes dans cette phase. Vous
perdrez  votre liberté  car vous n’avez pas de libre arbitre plus de
conscience libre, et pas de libre arbitre.

 

 

Vous êtes à la merci d’un mental conditionné. 

 

 

Comment sortir de cette machine infernale du mental ?

 

 

Vous devez d’abord reconnaître ce qui vous arrive le rempli aucun objectif.
L’important est de ne rien faire à ce moment là.

 

 

 

Cette phase est extrêmement utile, car elle permet de réaliser le
processus et il se passe dans votre inconscient.

 

 

 

Ce processus vous donne l’impression, qu’à moins que vous ne vous
fassiez beaucoup de soucis, vous ne contrôlez pas vraiment votre vie !

 

 

 

L’illusion infernale est : « plus vous pensez à des choses
inutiles plus c’est inutile », cela ne solutionne aucun problème de penser
au problème, qui n’est pas encore arrivé.

 

 

 

C’est une illusion, alors les pensées d’inquiétude et de peur ne veulent
pas s’arrêter, vous devez savoir qu’une fois lancée cette pensée à un élan auto
entretenue.

 

 

Si vous la combattez avec le libre arbitre que vous ne pourrez pas la
stopper.

 

 

Je l’ai dit vous pouvez la stopper brièvement mais ça ne durera pas si
vous utilisez votre libre arbitre.

 

 

Stoppez là en reconnaissant seulement sa futilités mais aussi la nature
destructive de ce genre de pensées et vous commencez alors à voir que beaucoup
de vos malheurs proviennent de votre monologue intérieur. 

 

 

A ce moment là vous avez le choix :

 

 

 

Soit vous pouvez continuer de vous laisser entraîner par le flot de
pensées négatives  ou vous pouvez dire NON. 

 

 

Mon choix est maintenant de détourner mon attention de ses pensées
négatives je mets des mots dessus et j’observe
mais où vont mes pensées négatives, elles veulent attirer toute
l’attention de votre conscience continuellement.

 

 

Mais non et non je ne la laisserai pas aller je l’avais vous dit non je
ne veux plus aller dans cette direction.

 

 

 

Diriger votre attention dans le champ d’énergie de vos mains qui deviennent
alors un point d’ancrage de votre attention.

 

 

 

Vous n’êtes plus votre mental !

 

 

Pour être présent vous pouvez  ressentir l’énergie dans vos mains.

 

 

 

Si vous ne pouvez pas ressentir l’énergie dans vos mains, fermez les
yeux et posez-vous cette question :  disant votre main droite ou votre main gauche
si vous êtes gaucher.

 

 

Fermez les yeux.  Comment savoir
si elle est toujours là ?

 

 

Car vous ne pouvez pas le savoir mais vous vous souvenez qu’elle était
toujours là quand vous l’avez vu il y a quelques secondes. 

 

 

Comment pourriez-vous savoir qu’elle est toujours là ? Vous pouvez
savoir quelle est la mais comment faites-vous cela ?

 

 

 

Vous le savez parce que vous sentez l’intérieur de la main, son énergie,
son ressentie.

 

 

 

 Au début c’est vraiment subtile
vous devez donc rester vigilant pour le sentir.

 

 

La vigilance qui va dans votre corps est déconnectée de la pensée.

 

 

 Maintenant votre main vous semble
plus vivante qu’avant.

 

 

Vous pouvez le faire avec d’autres partie de votre corps, par exemple
concentrez-vous sur vos pieds et en même temps avec les mains, et vous devenez
alors conscient d’une vivacité pénétrant tout votre corps, votre champ
d’énergie.

 

 

C’est une chose incroyable en fait vous sentir vivant, être conscient
que vous respirez et dans votre corps la respiration entre puis elle ressort.

 

 

Plus vous devenez conscient de votre corps et plus vous prenez
conscience de votre respiration et puis vous prenez conscience de votre
respiration et plus vous devenez conscient de votre corps en santé et cette
merveilleuse vivacité intérieure.

 

 

 L’activité de votre mental s’apaise
presque totalement voir complètement car vous ne pouvez être conscient de votre
corps intérieur en même temps penser.

 

 

Il peut subsister quelques fragments de penser mais ce n’est plus un
flot continu c’est impossible car votre attention se détache de votre mental vers
votre corps intérieur.

< Retourner à la liste des articles