La métaphore hypnotique, quelle est son utilité dans une séance d’hypnose Ericksonienne ?


Dans les différentes phases que compose une séance d’hypnose, la phase de travail thérapeutique se fait principalement lorsque le patient est plongé dans un état dit « hypnotique » c’est à dire l’ECM ou l’état de conscience modifié.

 

Durant cette phase qui est souvent la partie la plus longue de la séance d’hypnose, le patient écoute de manière active, les différents messages de l’hypnothérapeute selon les objectifs définis en début de séance ensemble.

L’utilisation des métaphores dans le message thérapeutique est une des caractéristiques majeures de l’hypnose Ericksonienne.

En effet l’hypnose Ericksonienne, à l’inverse de l’hypnose dite « classique », se pratique dans une approche conversationnelle, c’est-à-dire, que les nouveaux comportements souhaités par le patient sont suggérés par l’hypnothérapeute et non imposés comme on peut le voir dans l’hypnose de spectacle par exemple.

Les métaphores sont ainsi un moyen élégant et fin de transmettre des nouvelles idées, de nouveaux schémas aux patients.

 

Le cerveau ne faisant pas la différence entre ce qui est réel, virtuel, symbolique ou imaginaire, l’utilisation d’images métaphoriques peut faire passer des messages tout à fait clairs pour le cerveau. Les fables de La Fontaine sont de merveilleux exemples de l’art de la métaphore et du sens caché derrière celle ci.

1/ Il est toujours plus facile d’apprendre en s’amusant

Par un moyen ludique et libre d’interprétation grâce aux images, aux sons et aux symboles utilisés dans la métaphore, le cerveau se met naturellement en phase d’apprentissage.

 L’état de conscience modifiée donne la possibilité d’éduquer le cerveau de manière plus profonde et plus permanente, car il permet de mobiliser des zones consacrées à l’apprentissage différentes que celles utilisées dans une phase d’éveil.

2/ Il est toujours plus facile de retenir une histoire personnelle.

La libre interprétation des images et des histoires métaphoriques sont également une des clefs de la réussite d’une séance d’hypnose.

Le libre arbitre du patient étant gardé, il peut ainsi s’approprier et modifier les images, les sons et les couleurs de son histoire pour ainsi la rendre plus personnelle.

La personnalisation et l’amusement sont les facettes qui font de la métaphore un outil thérapeutique puissant capable de donner des résultats spectaculaires, car l’utilisation des capacités cérébrales d’apprentissages se fait pleinement.

< Retourner à la liste des articles