Comment fonctionne notre cerveau lors d’une séance d’hypnose?


 

La science est en train d’expliquer les phénomènes hypnotiques constatés depuis de nombreuses années en séance d’hypnose ou d’auto-hypnose

Grâce à l’imagerie médicale, aujourd’hui nous sommes capables de comprendre les différentes phases et fonctionnements du cerveau.

L’activité cérébrale se définie par sa fréquence électrique que l’on peut exprimer en hertz.

 

Les trois catégories d’ondes cérébrales :

 

1/ le sommeil    0.5 – 4 Hz

Le cerveau est en veille et se repose la fréquence est mesuré entre 0.3 hz et 3 hz, cette phase vitale pour le cerveau et notre organisme, s’opère pendant le sommeil.

Ce sont les ondes delta.

 

2/ la phase de demi sommeil 4-7 Hz

Nous sommes dans cette phase plusieurs fois par jour car nous ne sommes pas véritablement en sommeil mais pas non plus véritablement réveillés.

Par exemple durant les 2-3 minutes qui suivent le réveil, ou bien en voiture et que nos pensées vagabondent nous ne percevons pas le feu qui passe au vert… etc …

C’est ce que l’on appelle l’ECM ou l’état de conscience modifié ou bien d’autre encore l’appelle l’état de « transe hypnotique ». C’est cet état de conscience modifiée qui est atteint lors de séance d’hypnose thérapeutique ou d’auto-hypnose.

Ce sont les ondes thêta

 

3/ L’état d’éveil 7-38 Hz

C’est l’état de conscience et d’éveil normal que nous traversons toute la journée.

La fréquence de cet état oscille constamment dans la journée entre 12hz et 38 hz selon notre état de fatigue, de stress, notre environnement… etc.

Ce sont les ondes alpha et beta

 

4/ L’état de survie + 38hz

Nous avons encore la possibilité de franchir un nouveau palier dans l’activité cérébrale et passer dans un nouveau type état de consciences modifiées ou ECM, qualifié de mode survie.

Lorsque nous sommes en danger de mort imminente ou de panique extrême, notre cerveau se met alors en mode « survie » et va être en hyper vigilance, en activant au maximum nos 5 sens, en augmentant notre rythme cardiaque, ou en déclenchant de la sueur pour nous refroidir… etc.

C’est cet état de conscience qui s’éveille en nous lors de moment particulièrement intense, tel qu’un accident de la route, une vision particulièrement insoutenable….

C’est ce type d’onde qui laissera souvent une empreinte très forte dans notre cerveau, cet état cérébral est qualifié d’état  traumatique. Nous nous souvenons des années plus tard de certaines détails comme les  odeurs, car tout c’est imprégné dans le cerveau comme au premier jour.

Ces ondes sont particulièrement intenses et peuvent bloquer la personne neurologiquement dans une phase de stress. (Ex une personne qui ne peut remonter dans une voiture après un accident de la route grave, elle est prise de panique, c’est plus fort qu’elle).

 

Les thérapies par les mouvements oculaires type EMDR ou IMO sont d’excellentes techniques capables de libérer des traumatismes profonds en quelques séances. 

< Retourner à la liste des articles